Le château de Peyrepertuse

En 1240, quand le pays fut tombé aux mains de Simon de monfort aidé du roi d'Aragon, Guilhem de Peyrepertuse lui abandonna son château sans combattre.L'ampleur de ses vestiges et la qualité de ses constructions font de ce chateau, le plus important ensemble et le plus remarquable exemplePeyrepertuse d' architechture militaire du Moyen-Age du Longuedoc. L'existence d'un donjon primitf est attestée par des actes datant du début du XIe siècle. A la suite de rivalités locales et à la décadence de l'autorité royale, le "Pays de Peyrepertuse" glissa insensiblement sous la frontière nord du puissant royaume d'Aragon. Peyrepertuse devint placePeyrepertuse forte française en novembre 1240. Louis IX l'érigeat en bastion redoutable de la frontière sud du royaume de France que confirma en 1258 le traité de Corbeil.